Tous nos programmes sont diffusés sur le canal 30 de votre box SFR - Orange - Free - Bouygues

La Région île-de-France : un soutien en or du cinéma

Elsa Malkoun / Wilfried Richy

Partager

Publié le 21 mai 2024

La Région île-de-France : un soutien en or du cinéma

Reportage

La Région île-de-France : un soutien en or du cinéma

Quel est le point commun entre « Les trois mousquetaires » et « Le consentement » ? Ces films, nommés aux César 2024, ont tous deux bénéficié de subventions de la Région Île-de-France.
Première collectivité finançant le 7ème art en France, elle attend beaucoup du festival de Cannes qui se déroule en ce moment (du 14 au 25 mai 2024). Pour la 77e édition du plus grand festival de cinéma au monde elle est ainsi associée à 20 films.

Des subventions sélectives

En 2023, l’Île-de-France a soutenu au total 134 œuvres cinématographiques et audiovisuelles avec un budget de 25 millions d’euros. Cela fait de la région le premier financeur public du secteur après l’État. Mais ces aides ne sont accordées qu’aux films à gros potentiel : 14 des films soutenus par la région ont été nommés aux César 2024, pour un total de 23 nominations et trois films repartant avec la fameuse statuette. Parmi ces films, on peut citer « Le Ravissement » et « Le Théorème de Marguerite ».

La Région soutient tous les genres : fiction, documentaire, animation. Du stade de l’écriture à celui de la post-production.

Une sélection exigeante

Comment se passe cette sélection exigeante ? Les producteurs doivent déposer une demande au Fonds de soutien Cinéma ou au Fonds de Soutien Audiovisuel. Ces aides ne sont accordées qu’à des sociétés de production européennes pour des films dont les durées sont spécifiées dans un règlement de la Commission du 17 juin 2014. Parfois, les films peuvent également recevoir des aides occasionnelles liées à l’Île-de-France, comme pour l’appel à projet « La Grande Fabrique de l’Image » coordonné par l’État et le Centre National du Cinéma en 2023.

Soutien aux salles de cinéma

La région porte aussi le dispositif de « l’aide à l’investissement pour les salles de cinéma d’art et d’essai ». L’objectif est de rénover et moderniser des salles en Île-de-France pour maintenir un réseau de proximité. Les subventions sont accordées après vote de la Commission permanente du Conseil régional.

Des retombées fructueuses pour la région

Pourquoi la région s’investit-elle autant dans le cinéma ? Chaque euro accordé par l’Île-de-France au secteur génère 16 euros de dépenses sur le territoire francilien. Le Fonds de soutien Cinéma exige que 50% du tournage ait lieu en Île-de-France pour les fictions françaises ou européennes. Cela génère des emplois et renforce l’attractivité du territoire pour les professionnels du cinéma et les touristes. Par exemple, le dernier volet de la superproduction américaine « Hunger Games » a en partie été tourné à Ivry-sur-Seine.

Un territoire stratégique du cinéma

L’Île-de-France concentre 50% des tournages en France et 83% des emplois du secteur au niveau national, soit 166 000 emplois de scénaristes, acteurs, professionnels de l’image ou des studios de production. La région abrite également 6 700 entreprises de la pré-production à la post-production et 85 000 m² de surface de plateaux de tournage. Dans le 18ème arrondissement, on trouve La Fémis, classée 15e meilleure école de cinéma du monde selon The Hollywood Reporter. Ces formations d’excellence s’associent avec des entreprises et des talents pour faire de l’Île-de-France un territoire stratégique du cinéma, vecteur d’innovations et de rayonnement.

Les films soutenus par l’Île-de-France cette année à Cannes

Compétition officielle
Emilia Perez réalisé par Jacques Audiard et produit par Why Not Productions est le seul film soutenu en compétition officielle à Cannes 2024. Avec Zoe Saldana, Karla Sofía Gascón et Selena Gomez, ce long métrage raconte l’histoire de Rita, une avocate exploitée aidant le chef de cartel Manitas à réaliser son rêve de devenir femme. Sortie prévue le 28 août 2024.
Les Belles Cicatrices de Raphaël Jouzeau, produit par Balade Sauvage, est en compétition dans la catégorie des courts métrages. Ce film d’animation, avec les voix de Fanny Sidney et Quentin Dolmaire, suit Gaspard revisitant ses souvenirs après une rencontre désastreuse avec son ex-petite amie Leïla.

Sélection officielle
Dix films soutenus par l’Île-de-France figurent dans la sélection officielle, parmi lesquels :
Le Comte de Monte-Cristo de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, avec Pierre Niney et Anaïs Demoustier, raconte la vengeance d’Edmond Dantès. Sortie prévue le 28 juin 2024.
Moi aussi de Judith Godrèche, un court métrage documentaire produit par Maneki Films, ouvre la section Un Certain Regard et explore les récits de victimes de violences sexuelles.
The Shameless de Konstantin Bojanov, produit par Urban Factory, suit Renuka, une femme en fuite après avoir tué un policier.
C’est pas moi de Leos Carax, produit par CG Cinéma, est une introspection du cinéaste. Sortie le 12 juin 2024.
Vivre, mourir, renaître de Gaël Morel, produit par ARP, traite des dynamiques amoureuses et des conséquences du sida. Sortie prévue le 25 septembre 2024.

Séances Spéciales
La Belle de Gaza de Yolande Zauberman, produit par Unité Films, est un documentaire sur une mystérieuse femme de Gaza.
Spectateurs ! d’Arnaud Desplechin, produit par CG Cinéma, célèbre la magie des salles de cinéma.
Angelo dans la forêt mystérieuse de Vincent Paronnaud et Alexis Ducord, produit par Je suis bien content, est une animation sur Angelo, un jeune aventurier.

Sections parallèles
Huit films sont présentés dans d’autres sections.
À la Semaine de la Critique : The Brink of Dreams/Les Filles du Nil de Nada Riyadh et Ayman El Amir, produit par Dolce Vita Films.
À la Quinzaine des Cinéastes : Ma vie Ma gueule de Sophie Fillières, produit par Christmas in July, et Ghost Cat Anzu/Anzu, chat-fantôme de Yoko Kuno et Nobuhiro Yamashita, produit par Miyu Productions.
Mongrel de Chiang Wei Liang, produit par Deuxième Ligne Films.
En clôture de la Quinzaine : Les Pistolets en plastique de Jean-Christophe Meurisse, produit par Mamma Roman.
Section Acid : Château-Rouge d’Hélène Milano, produit par TS Productions.
Cannes Écrans Juniors : Girls Will Be Girls de Shuchi Talati, produit par Dolce Vita Films, et El Otro Hijo/L’Autre Fils de Juan Sebastián Quebrada, produit par Geko Films.

La Région Île-de-France, a déjà été associé à quatre Palmes d’or : Titane (2021), Dheepan (2015), Amour (2012), et Entre les murs (2008).

Sur le même thème

Toute l’actualité de tv78 sur Twitter